english french german greek italian lithuanian russian serbian spanish
Home arrow newsitems arrow Conseil de l'Europe : Remous sur les Enfants et la loi pour Adoptions+ via Mariages d' Homosexuels

Conseil de l'Europe : Remous sur les Enfants et la loi pour Adoptions+ via Mariages d' Homosexuels

Written by ACM
Monday, 22 April 2013
20130422_193613_400


*Strasbourg/Conseil de l'Europe/Angelo Marcopolo/-
Aussi bien le Président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, Jean-Claude Mignon, et son Rapporteur Général pour les Droits des Enfants, Dr. Stella Kyriakides, que le Président du plus grand Groupe Politique d'EuroDéputés (célui des ChrétiensDémocrates du Parti Populaire Européenne), Luca Volonté, ont exprimé, chacun de sa façon, leur préoccupation vus a vis un projet de loi très controversée en France, qui a déjà suscitée des réactions populaires d'un rare ampleur, surtout quant au sort des Enfants qui risquent d'être ainsi soumis à l'autorité d'homosexuels et/ou de naître de manière artificielle/technocratique, pour la 1ère fois dans l'histoire de l'Humanité dans un grand pays à population nombreuse.

monde_invalides_mpt_400

Ils s'exprimaient en marge de la session plenière de l'Assemblée Parlementaire paneuropéenne du CdE, (qui a 47 Etats-Membres, y compris la Russie, les USA, Japon, etc. ayant un statut d'observateur),  la veille du vote apparamment final d'une loi très controversée qui cherche à imposer contre la volonté de la Majorité du Peuple en France non seulement le "marriage" entre homosexuels, mais aussi l' adoption d' enfants par des couples homosexuels, ouvrant inevitablement (quoi qu'en prétendent certains de ses auteurs, conscients de sondages négatifs sur ces points) la voie même vers la Gestation pour autrui, avec l'exploitation des "Mères Porteuses", ainsi que la PMA (Procreation Médicalement Assistée), l' IVF (In vitro Fertilisation), avec Tests PreNatales, etc., qui ménacent d'abandoner dangereusement la procréation Humaine à une caste incontrôlée de Technocrates, fragisilisant, par contre, encore davantage les Naissances Naturelles dans des Familles Naturelles Homme-Femme, notoirement frappées aussi par la Crise Economique Globale, l'évolution (souvent provoquée) des moeurs, etc.,

jean_claude_mignon_400


- Un journaliste russe, prennant la parole lors de la conférence de presse habituelle du Président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, souleva d'emblée une question sur "la loi sur le mariage pour tous (qui) sera adoptée par les députes de l' Assemblée Nationale en France demain", s'interrogeant de "l'attitude" de l' organisme PanEuropéen des droits humains "vis a vis ce projet de loi" controversée, et, plus particulièrement, sur le fait que la situation, déjà délicate, "de l' adoption d' enfants" risque de "se dégrader" considerablement "puisque des pays comme p.ex. le Russie ont déjà dit qu'ils réviseraient leurs accords bilatéraux avec la France après la réalisation des mariages homosexuels".


- Après avoir rappelé qu'il avait, "en tant que Président" de la PACE,  soutenu, avec un vote décisif face à un "pat" entre deux franges opposées mais "à égalité" dans le Bureau de l' Assemblée Paneuropéenne, "la décision de  créer un rapporteur chargé des LGBT", "expression" que "je n'aime pas trop",  comme il a rappélé, le Président Jean-Claude Mignon a clairement annoncé qu' "en ce qui me concerne, en tant que députe français, je ne voterais pas le projet de loi qui seras soumis demain à un vote solennel à l' Assemblée Nationale".


- La raison principale de son réfus ne tient pas tellement au fait qu'il serait "opposé au mariage pour tous", mais surtout "parce que je considère qu'il y a un certain nombre des problèmes qui ne sont pas résolus,  notamment celui de la Procréation par Assistance Médicale et celui concernant l' Adoption des Enfants", a dénoncé l'expérimenté Président de l' Assemblée Parlementaire de l' organisation PanEuropéenne chargée de veuiller sur les Droits Humains, la Démocratie et l' Etat de Droit sur 47 pays comprenant près d'un milliard de citoyens.
-------------

 mignon_400_03

+ Entre temps, le nouveau Rapporteur Général du Conseil de l' Europe sur les droits des Enfants, leader de la Délegation nationale de Chypre, Mme Stella Kyriakides, (qui est aussi professionellement Psychologue spécialisée aux Enfants, ayant fait des études et récherches post-universitaires en Angleterre, etc., avec une longue experience sur tels sujets), parlant à "EuroFora", a annoncé son intention de consulter le comité responsable au sein de la PACE afin de prendre position plus particulièrement sur le sujet des enfants (souvent provenant des Familles naturelles pauvres et/ou opprimées, etc. à travers le Monde), qui risquéraient d'être livrés à l' autorité de couples homosexuels par adoption, voire, plus tard, GPA et/ou PMA, IVF, etc., si ce projet de loi controversée et vivement critiquée par la majorité de la population française (selon plusieurs sondages concordants, qui citent des pourcentages d'opposants majoritaires et grandissants, au fur et à mésure des manifestations populaires qui se sont étendues à Paris et ailleurs dans plusieurs autres villes à travers le pays entier).

 paris_manif_for_family_c._bionc_overall_eifel_400_400

Mais, Dr. Kyriakides a aussi observé que, comme il a été clairement confirmé à "EuroFora" même par le Directeur de toute l' Assemblée Parlementaire paneuropéenne, l'experimenté Wojciech Sawicki (Polonais), en tant que Rapporteuse Générale du Conseil de l'Europe, (titre spécial, ayant été attribué à un nombre limité de parlementaires paneuropéens qui ont été élus par leurs collégues afin de s'occuper, chacun d'un domaine spécial concernant les Droits Humains, la Démocratie et l' Etat de Droit, etc), elle est déjà officiellement habilitée par le CdE pour s'exprimer sur tout ce qui concerne, de près ou de loin, la protection des droits réconnus par la communauté paneuropéenne et internationale aux enfants.


A cet égard, entre autres, p.ex., au moins la Convention du Conseil de l'Europe sur "la Protection des Enfants contre l' Exploitation et les Abus Sexuels", oblige chaque Etat-Membre à prendre des "Mésures, législatives au autres, nécessaires pour Prévenir toute forme d' exploitation et d'abus sexuel concernant les Enfants, et pour Protéger ces derniers", selon son article No 4, (Chapitre II, dédié aux "Mésures Préventives"), etc.


Selon le plus récent Bulletin d'Information de l'APCE qui vient d'être publié au mois d' avril, dans un Editorial signé par Dr. Kyriakides,  le Conseil de l'Europe va donner "un nouveau départ" à sa "Campagne Un sur CINQ" (la proportion d' enfants estimés d'avoir à affronter au moins un Abus par rapport à l'ensemble, i.e. environ 20% en moyenne), surtout à partir d' Autumne 2013, "afin de briser le silence, et de faire entendre la voix des enfants, qui ne s'exprimaient pas jusque-là", grace aussi à la Convention du Consel de l'Europe sur la protection des enfrants contre l'exploitation et les abus sexuels, (connue aussi comme "Convention Lanzarote), qui "est dévenue l' étendard de nombreux Etats membres du CdE dans la bataille pour la protection des enfants et la lutte contre toute forme d'abus et d'exploitation sexuels concernant les enfants" : Un "problème qui était auparavant entouré de silence, de peur et de stigmatisation", où "ce silence mettait les enfants dans une position encore plus Vulnerable", comme elle denonce.


Ainsi, la Rapporteuse générale du Conseil de l'Europe sur les enfants appelle tous les Etats-membres, surtout, de "renforcer le Développement des services de Protection de l' Enfance", invitant à "davantage d' initiatives et engagements" d'agir efficacement contre "les abus" qui "sont ... ceux dont on parle le moins, mais aussi ceux qui entraînent de consequences particulierement Néfastes, et un Risque plus élevé de comportements antisociaux, car les enfants ... risquent de se taire plus longtemps", tandis que "les abus sexuels sur les enfants ne connaissent pas de frotières et doivent être combattus efficacement".
---------

20130422_192220_400


-  En tout cas, "le Conseil de l'Europe, comme gardien de la Démocratie et des Droits humains, doit montrer qu'il se tient près des Citoyens" qui protestent massivement en France maintenant, comme aussi en d'autres pays à divers autres moments (y compris même aux USA, la Russie, etc), contre ce projet de loi controversée sur le mariage d' Homosexuels, adoption d'enfants y comprises, (et qui ouvre objectivement la voie vers la Gestation pour autrui, la Procréation Medicallement Assistée, la Fertilisation in Vitro, les Tests PreNatals, etc. pour plusieurs milliers de cas), a souligné à "EuroFora" le Président du plus grand Groupe Politique dans l' Assemblée Parlementaire du CdE, célui des Chrétiens-Démocrates/Parti Populaire Européen, Luca Volonté (Italien).

mpt_21_mars_400

Le Président Volonté, qui s'interesse aussi à examiner les denonciations de Violences Policières contre les larges Manifestations Populaires à Paris et ailleurs, (dont le charactère apparament démésuré et excessif, dans divers cas, risque aussi de faire l'objet d'un Recours réussi auprès de la Cour Européenne des droits de l'homme), est aussi Rapporteur du Conseil de l'Europe sur "les Violations (des droits de l'homme) commises contre des communautés Réligieuses", qui sera débattu en Public et voté le mercredi 24 avril, lors de cette session Plénière de l' Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg.

mpt_vlo_400


En plus, une Declaration officielle, signée par plusieurs EuroDéputés de divers groupes politiques et/ou pays,  à l' initiative du Président Volonté (qui a déjà fait adopter par le CdE son Rapport sur la Famille), récemment publiée et mise en circulation par le Conseil de l'Europe, appelle à défendre "le Droit à une Famille, unité Naturelle et fondamentale de la Société", "fondée sur le Mariage entre un Homme et une Femme", qui "a droit à la Protection de la Société et de l'Etat", et, "par sa nature, convient seule pour donner Naissance et élever des Enfants", où, les eurodéputés de l'APCE  aussi "font leur le Droit International concernant les droits de l'homme (et de l'enfant) qui oblige les Etats à promouvoir et à protéger les Droits de la Famille Traditionelle".

 (V. :http://www.eurofora.net/newsflashes/news/coeprotectionofnaturalfamilyandchildren.html )

 

(../..)

Multi-lingual Interface

Statistics

Visitors: 29203248

Archive

Login Form





Remember me

Lost your Password?
No account yet? Create account

Syndicate

RSS 0.91
RSS 1.0
RSS 2.0
ATOM 0.3
OPML

Other Menu


eifel_400_01


    - "Europe must be liberated from this undermining "wooden talk" of a "unique thought" which hampers democratic debates", stressed incoming EU Chairman, French President Nicolas Sarkozy, speaking to Journalists after his official meeting with EU Commission's President, Jose Barroso, at Elysee Palace in Paris

    - "It's precisely because there are not enough Debates, that EU hasn't managed yet to make it clear to European citizens what is really at stake", he added, in an obvious reference to the latest Irish "No" in 2008, after a long series of similar, unprecedented events, from the 1st Majority Abstention to EU Parliament's Elections in 1999, repeated in 2004, to the Dutch and French "No" in 2005, etc.


dsc00983_400_01
   
          In fact, "there is no time to lose for Europe, and that's why we decided to start the French EU Presidency right away, from the first day", he explained, on France's exceptional choice to schedule the usual meeting with EU Commission from the 1st day of the 1st month, instead of the 5th, 6th, 7th, 8th, 9th or even 10th or 11th, as it had been done by others in the Past..    


    - "This is not an easy period, but we shall act with determination, while also listening to Citizens' views", he promised.

    Sarkozy's move came shortly before his opening Speech, next week in EU Parliament in Strasbourg, for the first Public Debate on the Priorities of the French EU Presidency (July - December 2008), and that's one of the reasons for which he significantly opened his EU Council's Chairmanship by welcoming at Elysee palace EU Parliament's President, German MEP Hans Gert Poettering at first..

    The incoming EU Chairman was replying to Press Questions about rumours that controversial British EU Commissioner on Trade, Mandelson, was alone to drop an invitation to have a working Diner at Elysee palace, together with all other EU Commissioners and the French Government, only because he would have been upset for some critical points made earlier by President Sarkozy in defense of European Agriculture vis-a-vis its Foreign competitors.

    But, as smiling Sarkozy played down Mandelson's reported refusal to debate, saying that he had to visit Marseille for a Ministerial meeting on Trade the next morning, and that "all our British friends are always welcome to taste a nice diner" in France, perhaps at another occasion..

    - "It's urgent to win anew the trust of the People" : Lately, "the European ideal lost its momentum. Since several years, whenever Citizens are questioned on Europe, they react with reserves : They even have .. a tendency to reply "NO".. After this 3rd "No" of a People in some years, there is an Urgency to convince", added French Prime Minister Francois Fillon, after a meeting earlier the same day of all Ministers with EU Commissioners, followed by an interview with Barroso

    "According to recent Polls, only 30% of French people believe that the European construction is a source of hope. It's only a poll, but we all now quite well, that, since 2005, it's dangerous to neglect these alarming signals, as it would be dangerous to treat with contempt the Irish "No", Fillon warned.

    "We all have a common duty to prove to the European Citizens who have doubts, that EU is more useful, more necessary, than ever" : And "that EU can take decisions needed in order to respond to European or Global challenges", the Prime Minister concluded.

    - "We believe, together with President Sarkozy, that EU should open debates on all issues of direct, concrete interest to Citizens", confirmed later to EuroFora the Head of France's governing party (UMP), Patrick Devedjan, after his speech to the European People's party (EPP) Study Days in Paris (2 - 4 July 2008).

    He didn't deny that one of them is Turkey : - "Public Opinion in France is very much unfavorable to Turkey's EU bid, and President Sarkozy has said that several times", he told EuroFora.

    From European Central Bank's controversial policies on Euro's value, to EU Enlargement Strategy, etc., issues of obvious importance to EU Citizens will be plenty, next week in EU Parliament in Strasbourg, before President Sarkozy launches the debates on EU 2008 French chairmanship's priorities on Thursday.

Polls

2009 EU Elections were won by Parties against Technocracy and Turkey's controversial EU bid, while the 1999-2004 Majority Abstention trend decelerated. What should be done in 2009-2014 ?

Results

SMF Recent Topics SA

Copyright (c) 2007-2009 EIW/SENAS - EuroFora.net. All rights reserved. ISSN 1969-6361.
Powered by Elxis - Open Source CMS.