EuroFora
September 29, 2020, 02:20:46 AM *
Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
French German Italian Dutch Spanish Portuguese Korean Chinese Simplified Japanese Greek Arabic Russian
News: European NEWS at : http://eurofora.net * European DEBATES at : http://eurofora.net/forum
 
   Home   Help Search Login Register  
Pages: [1]
  Print  
Author Topic: Me(r)dias cachent Tuéries+Blessures de Journalistes Européens en Ukraine-est !!  (Read 3799 times)
CatherineB
Newbie
*
Offline Offline

Posts: 30


View Profile
« on: May 27, 2014, 05:15:42 PM »

Me(r)dias cachent Tuéries + Blessures des Journalistes Européens à Slaviansk (Ukraine de l'Est) !

Comment les Me(r)dias établis, de quelques planqos/laquais à la soupe, "denoncent" les Tuéries d'un Journaliste Italien et de son interprete, ainsi que la blessure d'un Journaliste Français,  par l'Armée des Putchistes de Kiev à Slaviansk...

...en faisant manifestemen tout pour tenter de cacher et d' "étoufer" le scandale sanglant et mortel, au milieu d'une "boue" de diffamations unilaterales !

(Suit une anonce de ces incidents mortels par un WebNews portail de la region :

--------------------------

Quote
International  |  25 mai 2014

 Réagissez !
   
Dans l’Est de l’Ukraine, une présidentielle fantôme

REPORTAGE - Dans les régions de Donetsk et de Lougansk, tenues par les pro-Russes qui ont tout fait pour empêcher l’élection de se dérouler, moins d’un électeur sur 10 a voté dimanche. Selon un sondage sorti des urnes, le milliardaire pro-occidental, Petro Porochenko, est donné vainqueur au premier tour avec près de 56% des voix.

Ils sont venus dès l’ouverture du bureau de vote, ce dimanche matin, à 8h. Par miracle, le bureau de vote de Velikaya Novoselovka, 10.000 habitants, à une heure au nord de Donestk, a ouvert ses portes hier. Une exception notoire dans tout l’est de l’Ukraine. Par grappes de cinq ou six, les habitants, du moins ceux qui voulaient voter et n’avaient pas peur des miliciens pro-Russes stationnés dans les environs et qui menaçaient de s’en prendre à tout électeur, se sont présentés dans le lycée. Ils y ont trouvé un bureau sagement dressé, trois tables pour signer, trois isoloirs pour voter… Mais pas de bulletins de vote. Ceux-ci ne sont arrivés sous protection policière qu’à 19h, soit une heure avant la fermeture. A Velikaya Novoselovka, hier, l’élection présidentielle n’a donc duré qu’une heure. Mais au point a-t- elle pu avoir lieu.

Ce ne fut pas le cas partout, très loin s’en faut. Bureaux de votes restés portes closes et présidents, assesseurs, électeurs, obligés de faire demi-tour ; bureaux de votes ouverts mais attaqués dès le matin par des miliciens repartis avec les bulletins ; bureaux ouverts mais bulletins introuvables parce qu’impossibles à livrer ; présidents de bureaux de votes enlevés, électeurs menacés… A Sielidovo, le bureau de vote a pu ouvrir mais les séparatistes ont saisi les bulletins. A Slaviansk, où un photographe italien, son traducteur russe sont morts et un photographe français a été légèrement blessé samedi, le vote n’a pas eu lieu. Dans le centre de Donetsk, la capitale économique de l’Ukraine et plus grande ville de l’Est (2 millions d’habitants) non plus. Des séparatistes ont même aligné cinq urnes devant le gouvernorat et les ont transformées en poubelles.

"D’habitude, les jours de vote sont des jours de fête"

Ainsi s’est déroulée l’élection présidentielle de dimanche dans une très grande partie de l’est de l’Ukraine et notamment dans les régions de Donetsk et de Lougansk (7 millions d’habitants). En milieu d’après-midi, Kiev annonçait une participation de 9.11% dans l’Est tandis que 2.000 personnes affichaient encore leur soutien aux séparatistes dans le centre de Donetsk, gardées par des hommes armés en tenue de camouflage et portant des cagoules. "Vous êtes nos héros", lançait la foule. "Pas de prisonniers, tuez-les!"

Sur la route du nord, déserte, obligation de s’arrêter régulièrement aux check-points établis ici par l’armée ukrainienne, avec véhicules blindés stationnés en bord de route, là par des séparatistes pro-russes en armes. Même tension devant la mairie de Velikaya Novoselovka dans l’après-midi d’hier où des militaires, le doigt sur la gâchette, protégeaient l’arrivée tardive mais miraculeuse des bulletins de vote. Vladimir Dzekh, un des présidents de bureau de vote de la région, explique que la veille, les séparatistes ont attaqué un autre bureau des environs, détruisant tout le matériel électoral, incendiant le bâtiment avant d’enlever le responsable du bureau… "Mais ici nous sommes protégés (sic !) par l’armée ukrainienne et un bataillon de volontaires." A 19h, les bulletins sont enfin arrivés au lycée où les trois isoloirs étaient demeurés vides depuis l’ouverture, 11h plus tôt. Les électeurs allaient enfin pouvoir voter après avoir patienté toute la journée. Comme le gardien du lycée, Anatolie Sevduyko : "D’habitude, les jours de vote sont des jours de fête. Il y a de la musique, les enfants jouent, on arrive même en général avant l’ouverture du bureau de vote tellement nous sommes contents de pouvoir voter. Voter, c’était un plaisir, comme partir en vacances. Aujourd’hui, au contraire, est une bien triste journée. Pro et anti-Russes s’affrontent mais au bout du compte, qui souffre? Les gens simples comme moi."

Alexandre Duyck, envoyé spécial (ca doit couter CHER cela !....) dans la région de Donestk (Ukraine) - Le Journal du Dimanche

dimanche 25 mai 2014

http://www.lejdd.fr/International/Europe/Dans-l-Est-de-l-Ukraine-une-presidentielle-fantome-668290
--------------------------

Les nouvelles publiées par a WebNews portail de la region où l'incident Mortel a eu lieu :

Quote
26.05.2014 - 2:12

A French journalist wonded near Slavyansk, his Italian colleague and an interpreter shot

Journalists working in Slavyansk are under fatal fire again. An international photographer team came under mortar near the village Andreevka (Slavyansk) on May 24. French freelance photographer William Roguelon was injured, an Italian photographer and accompanying him interpreter reported as dead.

Reporter of «KP» Alexey Ovchinnikov: " The last thing Roguelon remembers — the freelancer from Italy and a local translator lying on the road. We are trying to find out what happened to them.»

According to Roguelon, whom journalists of Komsomolskaya Pravda met at the local hospital, he and his colleagues were heading for a photo shoot near Andreevka. They have hired a local driver with a car but managed to take just a couple of pictures when Ukrainian troops started shelling. The French photographer received shrapnel wound in his leg, the driver rushed away from the shooting but Roguelon was picked up by another car. The last thing he saw was the Italian and his interpreter lying motionless on the ground.

William Roguelon has already contacted the consul of his country and is getting ready to leave for home.

http://rusvesna.su/english/1401055930
 
« Last Edit: May 27, 2014, 05:19:28 PM by CatherineB » Logged
Ivan
Newbie
*
Offline Offline

Posts: 39


View Profile
« Reply #1 on: May 28, 2014, 07:07:15 AM »


The Names of those Press Victims of Kiev's Military Attacks at Sloviansk are :

- 1 Italian photo reporter Andrea Rocchelli : Killed.

- 2  his Russian interpreter Andrei Mironov : Killed.

- 3 French photographer William Roguelon : seriously Wounded.

Comp. :

Quote
... Putin stresses need for immediate end to punitive operation in south-east Ukraine

Russia  May 27, 15:03 UTC+4

In a telephone conversation with Italian PM Matteo Renzi, Russian President Vladimir Putin streesed the need to establishm a peaceful dialogue between Kiev and representatives of south-eastern regions


MOSCOW, May 27. /ITAR-TASS/. Russian President Vladimir Putin said during a telephone talk with Italian Prime Minister Matteo Renzi on Tuesday that a punitive army operation in south-eastern Ukraine should be stopped immediately .

During the telephone talk, the Russian leader and the Italian premier “exchanged their opinions on the Ukraine situation in the context of the presidential elections held on May 25,” the Kremlin press office said.

“Vladimir Putin stressed the need for an immediate end to the punitive army operation in south-eastern regions and the establishment of Kiev’s peaceful dialogue with representatives of the regions,” the Kremlin press office said.

“The sides expressed mutual condolences over the tragic death of Italian journalist (Andrea) Rocchelli and his accompanying person, Russian national (Andrei) Mironov,” the Kremlin press office said.

Italian photo reporter Andrea Rocchelli and his Russian interpreter Andrei Mironov were killed in a mortar fire in the east Ukrainian town of Sloviansk surrounded by the Ukrainian military while French photographer William Roguelon was wounded in the leg.

Rocchelli, 30, was specializing in “hot spots” across the world. He made photo reports from Afghanistan, Libya and Algeria.

http://en.itar-tass.com/russia/733512   

Logged
Pages: [1]
  Print  
 
Jump to:  

Powered by MySQL Powered by PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines Valid XHTML 1.0! Valid CSS!