english french german greek italian lithuanian russian serbian spanish
Haupt arrow In Brief arrow Viewpoint: Notes on PanEuropa Conference "Education in the Digital era" (Jan. 2019)

Viewpoint: Notes on PanEuropa Conference "Education in the Digital era" (Jan. 2019)

Geschrieben von ACM
Τρίτη, 29 Ιανουάριος 2019

 paneuropa_jan_2019_photo_pbracker_for_eurofora_400

***

Texte: Joanna Michel and Dominique Grandcamp.

Translations in English and German from the original in French + Photo: Patrick Bracker.

(NDLR: Viewpoints are presented as entrusted to "Eurofora" for Publication. Contents engage their Authors).
---------------------------------


The meeting of the pan-European working group of the EPP Group of the European Parliament saw a topical conference with high quality presentations, followed by a passionate and in-depth discussion with the knowledgeable participants, who asked real and relevant questions. The speakers responded brilliantly to the questions adapted during this dialogue.


These contributions will be useful in the context of the European parliamentarians' reflection on this sensitive topical issue. Thanks to the dynamism of its members, the EPP Group is at the forefront of initiative and discussion on thissocietal issue. Let us congratulate the choice of the quality of the speakers and the moderation of the debates by the Chairman of the pan-European working group: the European deputy Lukas Mandl.


Summary report by Joanna Michel and Dominique Grandcamp, groupe Bracker Patrick

Conference: “Education in the context of the digital age” 17.01.2019 EP Strasbourg

Intervenants :


Prof. Andrea Young - Faculty of education and lifelong learning university of Strasbourg
Julie Ward - Member of European Parliament’ member of the CULT committee (UK)
Pavo Barisic - Professor of Philosophy University of Zagreb, former minister for science and education of Croatia, Secretary General of the PanaEuropean union

Sabine Verheyen - Member of European Parliament member of CULT committee (EPP, Germany).


How to change education policy in EU countries, 80% of posts will have to integrate digital tomorrow. How to organize in European countries?It is important to stress that this evolution will have to take into account opportunities and risks.

It is not just a question of technical training, but of a broader approach for future generations.

The evolution of digital is very rapid, and it is predominant in seeking employment throughout Europe.

Digital skills are innate for young people. But there are risks related to fake news, dependency.....(health risk) and isolation as well.

It is good to talk about the education of new generations, but what about the elderly and people in precarious situations who do not have the chance to have access to new technologies.


When we talk about digitization, we must not forget some challenges such as the promotion of linguistic respect, the diversity of languages to develop a universal language and also the social aspects, learning to respect values.

Technological progress will also have to reduce poverty, that is the challenge for our policies.

Digital technology could improve employability, but apart from the technical skills to be developed, it will be necessary to work on communication skills in general.


Latin teaching? Is it useful or not, multilingualism is essential nowadays, especially in Europe without borders.


We must prepare our children for this development, but we must also devote ourselves to the continuing education of adults.


The necessary infrastructure will have to be put in place to deal with this change. And, make them available to the population everywhere, including in the most isolated areas.


To date, nothing is structured or homogenized in terms of infrastructure in the various EU countries. The accompanying measures will be implemented by the municipalities, access to Wi-Fi, Internet, availability of tablets,...


Let us talk more broadly about education, philosophy, for example, is not integrated, the teaching of rights in politics, respect for rules, encouraging young people to fulfil public and civic duties, making them want to play politics,teaching ethics, all these themes are not currently addressed when we talk about digitalization. We should mobilize ourpensioners in this digital evolution, intra-generational evolution is also important to capitalize on the practical skills of our elders.


Digital technology should have the contribution to a fairer and more ethical society, and not just a technical approach.


The subject is very complex because it is also necessary to transmit values not only technical skills, but also the ability to live together, a real social competence.


What about direct online translation? Would it be developed? - The linguistic problems mentioned in all the languages of Europe, coded language, young people who no longer know how to express themselves... What future for this phenomenon?

The education of children in families must be associated with it, how to avoid the pitfalls of digital technology. Many young people are not in the right position to enter the world of education or work because they are too immersed intheir virtual world.

Digital is important but with a human dimension. Does the added value of digital exist? It is not only a question of knowing how to use the devices, but also how to transmit respect..... a holistic digital approach is essential in ourthinking.

How to encourage the greatest curiosity in this field, to motivate people to learn, how to integrate digital technology into the world of music, art and sport?


"The success of this digital evolution can be discussed when intergenerational communication and societal aspects are addressed and integrated. »


Conclusion

The relevant interventions of the speakers, renowned professors are enriched by the interactive discussion with the participants. These meetings represent a dynamic as well as an evolving contribution that continues during theparliamentary work, this is one of the very positive aspects provided by the pan-European working group of the EPP group managed by MP Mandl Lukas and his team in the continuity of Dr Paul Rübig's Presidency.


Indeed, this Action Learning was supported by participants in the debate from many different backgrounds, including us, academics, sociologists, journalists and lawyers, without forgetting the usual qualities of interpretation and activelistening.

Congratulations to all of you


*********


Auf der Sitzung der paneuropäischen Arbeitsgruppe der EVP-Fraktion des Europäischen Parlaments fand eine thematische Konferenz mit hochkarätigen Vorträgen statt, gefolgt von einer leidenschaftlichen und intensivenDiskussion mit den sachkundigen Teilnehmern, die konkrete und relevante Fragen stellten. Die Referenten beantworteten die während dieses Dialogs angepassten Fragen hervorragend.


Diese Beiträge werden im Zusammenhang mit den Überlegungen der Mitglieder des Europäischen Parlaments zu diesem sensiblen aktuellen Thema nützlich sein. Dank der Dynamik ihrer Mitglieder steht die EVP-Fraktion bei derInitiative und Diskussion zu diesem gesellschaftlichen Thema an vorderster Front. Wir beglückwünschen die Wahl der Qualität der Redner und die Moderation der Debatten durch den Vorsitzenden der paneuropäischen Arbeitsgruppe: deneuropäischen Abgeordneten Lukas Mandl.

Zusammenfassender Bericht von Joanna Michel und Dominique Grandcamp, Groupe Bracker Patrick

Konferenz: "Bildung im Kontext des digitalen Zeitalters" 17.01.2019 EP Straßburg

Intervenienten :
Prof. Andrea Young - Fakultät für Erziehung und lebenslanges Lernen Universität Straßburg
Julie Ward - Mitglied des Europäischen Parlaments' Mitglied des CULT-Ausschusses (UK)
Pavo Barisic - Professor für Philosophie Universität Zagreb, ehemaliger Minister für Wissenschaft und Bildung Kroatiens Generalsekretär der PanaEuropäischen Union Sabine Verheyen - Mitglied des Europäischen Parlaments Mitglied im CULT-Ausschuss (EPP, Deutschland)


Wie man die Bildungspolitik in den EU-Ländern ändern kann, müssen 80% der Stellen morgen digitale Inhalte integrieren. Wie organisiert man sich in europäischen Ländern?

Es ist wichtig zu betonen, dass diese Entwicklung Chancen und Risiken berücksichtigen muss.

Es geht nicht nur um eine technische Ausbildung, sondern um einen breiteren Ansatz für zukünftige Generationen.


Die Entwicklung der digitalen Medien ist sehr schnell, und sie dominiert bei der Arbeitssuche in ganz Europa.

Digitale Fähigkeiten sind für junge Menschen angeboren. Aber es gibt auch Risiken im Zusammenhang mit gefälschten Nachrichten, Abhängigkeit.... (Gesundheitsrisiko) und Isolation.

Es ist gut, über die Bildung neuer Generationen zu sprechen, aber was ist mit älteren Menschen und Menschen in prekären Situationen, die keine Chance auf Zugang zu neuen Technologien haben.


Wenn wir über die Digitalisierung sprechen, dürfen wir einige Herausforderungen nicht vergessen, wie die Förderung des sprachlichen Respekts, die Vielfalt der Sprachen zur Entwicklung einer Universalsprache und auch die sozialenAspekte, indem wir lernen, Werte zu respektieren. Der technologische Fortschritt muss auch die Armut reduzieren, das ist die Herausforderung für unsere Politik.

Die digitale Technologie könnte die Beschäftigungsfähigkeit verbessern, aber abgesehen von den zu entwickelnden technischen Fähigkeiten wird es notwendig sein, an den Kommunikationsfähigkeiten im Allgemeinen zu arbeiten.


Lateinunterricht? Ob es nützlich ist oder nicht, Mehrsprachigkeit ist heutzutage unerlässlich, vor allem in Europa ohne Grenzen.


Wir müssen unsere Kinder auf diese Entwicklung vorbereiten, aber wir müssen uns auch der Weiterbildung von Erwachsenen widmen.


Es muss die notwendige Infrastruktur geschaffen werden, um diesem Wandel zu begegnen. Und sie der Bevölkerung überall zur Verfügung zu stellen, auch in den abgelegensten Gebieten.


Bislang ist in den verschiedenen EU-Ländern nichts in Bezug auf die Infrastruktur strukturiert oder homogenisiert.


Die Begleitmaßnahmen werden von den Gemeinden durchgeführt, Zugang zu Wi-Fi, Internet, Verfügbarkeit von Tabletten,.....


Lassen Sie uns weiter über Bildung sprechen, Philosophie zum Beispiel ist nicht integriert, die Vermittlung von Rechten in der Politik, die Achtung von Regeln, die Ermutigung junger Menschen, öffentliche und bürgerlichePflichten zu erfüllen, die Lust auf Politik, die Vermittlung von Ethik, all diese Themen werden derzeit nicht behandelt, wenn wir über Digitalisierung sprechen. Wir sollten unsere Rentner für diese digitale Entwicklung mobilisieren, dieintragenerationelle Entwicklung ist auch wichtig, um die praktischen Fähigkeiten unserer Ältesten zu nutzen.

Die digitale Technologie sollte den Beitrag zu einer gerechteren und ethischeren Gesellschaft leisten und nicht nur einen technischen Ansatz. Das Thema ist sehr komplex, denn es ist auch notwendig, Werte zu vermitteln, nicht nurtechnische Fähigkeiten, sondern auch die Fähigkeit zum Zusammenleben, eine echte soziale Kompetenz.

Wie sieht es mit einer direkten Online-Übersetzung aus? Würde es entwickelt werden? - Die in allen europäischenSprachen genannten Sprachprobleme, die kodierte Sprache, junge Menschen, die nicht mehr in der Lage sind, sich
auszudrücken.... Welche Zukunft für dieses Phänomen?

Die Bildung von Kindern in Familien muss damit verbunden sein, wie man die Fallstricke der digitalen Technologie vermeiden kann. Viele junge Menschen sind nicht in der richtigen Position, um in die Welt der Bildung oder Arbeiteinzusteigen, weil sie zu sehr in ihre virtuelle Welt eingetaucht sind.

Digital ist wichtig, aber mit einer menschlichen Dimension. Gibt es den Mehrwert von Digitaltechnik? Es geht nicht nur darum, zu wissen, wie man die Geräte benutzt, sondern auch, wie man Respekt vermittelt....... ein ganzheitlicherdigitaler Ansatz ist für unser Denken unerlässlich.

Wie kann man die größte Neugierde auf diesem Gebiet wecken, Menschen zum Lernen motivieren, wie kann man die digitale Technologie in die Welt der Musik, Kunst und des Sports integrieren?


"Der Erfolg dieser digitalen Evolution kann diskutiert werden, wenn generationenübergreifende Kommunikation undgesellschaftliche Aspekte angesprochen und integriert werden. »

 

Fazit

Die relevanten Beiträge der Referenten, renommierter Professoren werden durch die interaktive Diskussion mit den Teilnehmern bereichert. Diese Treffen stellen einen dynamischen und sich weiterentwickelnden Beitrag dar, derwährend der parlamentarischen Arbeit fortgesetzt wird, dies ist einer der sehr positiven Aspekte der paneuropäischen Arbeitsgruppe der EVP-Fraktion, die von dem Abgeordneten Mandl Lukas und seinem Team in der Kontinuität derPräsidentschaft von Dr. Paul Rübig geleitet wird.

Tatsächlich wurde dieses Action Learning von den Teilnehmern der Debatte aus vielen verschiedenen Bereichen unterstützt, darunter wir selbst, Wissenschaftler, Soziologen, Journalisten und Juristen, ohne die üblichen Qualitätendes Dolmetschens und aktiven Zuhörens zu vergessen.

Herzlichen Glückwunsch an alle von euch.


*********


La rencontre du groupe de travail paneuropéen du groupe PPE du Parlement européen a vu se dérouler une conférence d’actualité comprenant des exposés de haute qualité, suivis d’une discussion passionnée et approfondieavec les participants connaisseurs, qui ont posé des vraies questions pertinentes. Les conférenciers ont répondu brillamment aux questions adaptées lors de ce dialogue.

Ces contributions seront utiles dans le cadre de la réflexion des parlementaires européens sur ce thème d’actualité sensible. Grâce au dynamisme de ses membres, le groupe PPE se trouve à la pointe de l’initiative et de la discussionen cette matière sociétale. Félicitons le choix de la qualité des intervenants ainsi que la modération des débats par le Président du groupe de travail paneuropéen : le député européen Lukas Mandl.


Résumé fait par Joanna Michel and Dominique Grandcamp, groupe Bracker Patrick

Conference: “Education in the context of the digital age” 17.01.2019 EP Strasbourg

Intervenants :
Prof. Andrea Young - Faculty of education and lifelong learning university of Strasbourg
Julie Ward - Member of European Parliament’ member of the CULT committee (UK)
Pavo Barisic - Professor of philosophy University of Zagreb, former minister for science and education of Croatia
Secretary General of the PanaEuropean union
Sabine Verheyen - Member of European Parliament member of CULT committee (EPP, Germany)

Comment modifier la politique d’éducation dans les pays de l'UE, 80% des postes devront intégrer le digital demain.


Comment s'organiser dans les pays européens ?

Il est important de souligner que cette évolution devra prendre en compte des opportunités et des risques.

Il ne s'agit pas de procéder à la formation technique uniquement mais d'avoir une approche plus large pour les générations futures.


L’évolution du digital est très rapide, et elle a une prédominance pour rechercher l'emploi dans toute Europe.


Les compétences numériques sont innées pour les jeunes. Mais il y a des risques liés aux fake news, la dépendance....(risque de santé) et de l'isolement également.


C'est bien d'évoquer l'éducation de nouvelles générations mais quid des anciens, et des personnes en précarité qui n'ont pas cette chance d'avoir un accès aux nouvelles technologies.


Lorsqu'on parle de la digitalisation, il ne faut pas oublier quelques défis tels que la promotion du respect linguistique, la diversité des langues pour développer une langue universelle et aussi les aspects sociaux,apprendre le respect des valeurs.

Les progrès technologiques devront aussi réduire la misère, c’est le défi pour nos
politiques.

Le digital pourrait améliorer l’employabilité, mais en dehors des compétences techniques à développer il va il va falloir travailler les compétences de communication en général.


L’enseignement du latin ? Est-ce utile ou non, le plurilinguisme est essentiel de nos jours, surtout en Europe sans frontières.


Il faut préparer nos enfants à cette évolution mais aussi il faudra se consacrer à la formation continue des adultes.


Il va falloir mettre les infrastructures nécessaires face à cette mutation. Et, les mettre à disposition de la population partout y compris dans les coins les plus isolés.


A ce jour rien n’est structuré, homogénéisé en termes d’infrastructures dans les différents pays de l'UE. Les mesures d’accompagnement seront mises en place par les communes, l’accès au Wi-Fi, à l’internet, mise à disposition des tablettes, ...

Parlons plus large de l'éducation, la philosophie par exemple n’est pas intégrée, l'enseignement des droits dans la politique, le respect des règles, inciter les jeunes à remplir les devoirs publics, civiques, leur donner envie de fairela politique, enseigner l’éthique, tous ces thèmes ne sont pas abordés à l'heure actuelle lorsqu'on parle de la digitalisation.

Il faudrait mobiliser nos retraités dans cette évolution digitale, l'évolution intergénérationnelle est aussi importante pour capitaliser sur les compétences pratiques de nos anciens.

Il faudrait que le digitale ait la contribution à la société plus juste et plus éthique, et non seulement une approche technique. Le sujet est très complexe car il faut aussi transmettre les valeurs non seulement les compétences techniques, mais aussi la compétence à vivre ensemble, une vraie compétence sociale.

Quid de la traduction en ligne directe ? Serait-elle développée ?

- Les problèmes linguistiques évoqués dans toutes les langues de l'Europe, le langage codé, les jeunes qui ne savent plus s'exprimer....Quel avenir face à ce phénomène ?

L'éducation des enfants dans les familles doit y être associées, comment éviter les pièges du numérique. Beaucou de jeunes n’ont pas la bonne posture pour intégrer le monde d’éducation ou de travail car ils sont trop immergés dans leur monde virtuel.

Le digital est important mais avec une dimension humaine. La valeur ajoutée du numérique, existe-elle ?

Il ne s’agit pas uniquement de savoir utiliser les appareils, mais savoir transmettre le respect.... approche holistique de digital est essentielle dans notre raisonnement.


Comment inciter à la plus grande curiosité dans ce domaine, pour motiver à apprendre.Comment intégrer le digital dans le milieu de la musique, de l’art, du sport ?


« On pourra parler du succès de cette évolution numérique lorsque la communication entre les générations sera abordée et intégrée ainsi que les aspects sociétaux. »


Conclusion

Les interventions pertinentes des speakers, professeurs réputés sont enrichies par la discussion interactive avec les participants. Ces rencontres représentent une contribution dynamique ainsi qu'évolutive qui se prolonge lors des travaux parlementaires, c'est là l'un des aspects très positif apporté par le groupe de travail paneuropéen du groupe PPE géré par le député Mandl Lukas et son équipe dans la continuité de la Présidence de Dr Paul Rübig.

En effet, cette Action Learning a été supportée par les participants au débat provenant de nombreux horizons divers, dont nous-mêmes, des universitaires, des sociologues, des journalistes où des juristes sans omettre les qualités habituelles de l'interprétation et de l'écoute active.


Félicitations à tous

Enterprise Europe Network

Statistics

Besucher: 38011577

Archive

Login Form





Daten merken

Passwort vergessen?
Noch keinen Account? Account anlegen

Syndicate

RSS 0.91
RSS 1.0
RSS 2.0
ATOM 0.3
OPML

Other Menu

 

 sarko_obama_expl._01

     La Turquie, test-clé d'Independance de l'Europe face aux USA, les aménant de chercher en commun des nouvelles idées pour se mettre d'accord ?  

 Le débat, amical mais clair, entre les Présidents Américain et Français, Obama et Sarkozy,  la veille des elections européennes du 7 juin 2009, a montré que la question controversée sur la démande de la Turquie d'entrer dans l'Europe est actuellement le point central et le test le plus pertinent de l' indépendance de la France et de l'Europe par rapport aux Etats Unis.   

 Les electeurs européens, aussi bien en France qu'ailleurs en l'UE, auront une seule chance à trancher, ce dimanche 7 juin 2009, en choisisant leurs eurodéputés pour la période 2009 - 2014, car après ca risque d'être trop tard, vu que tous ceux qui suivent les affaires européennes dépuis des décennies savent qu'en réalité, le moment des décisions sur la Turquie viendra au plus tard en 2013, date rétenue dépuis longtemps pour une importante révision des "Perspectives Financières" de l'UE qui reflètent des choix Politiques fondamentaux.


    Le Président français, (récement encore représentant de l'UE, dans laquelle il joue un rôle important, ensemble avec la chancelière allemande Merkel, et autres leaders européens, ayant une influence notable auprès des Citoyens Européens, comme les derniers sondages montrent), réagissant à la repétition, par le nouveau Président Américain de la vieille position traditionelle de l'Washington poushant toujours vers la démande de la Turquie d'entrer dans l'Europe :

     - "Je ne peut pas laisser détruire l'Europe, (qui) est un élément de stabilisation du Monde", réponda Sarkozy. "J'ai dit au Président Obama que pour moi il était très important que l’Europe ait des Frontières", a-t-il souligné, confirmant la position Franco-Allemande commune, récemment rappellée ensemble avec la Chancellière Merkel.

    - "Il y a une différence (entre France/EU et les USA)...  sur les modalités. La position traditionnelle des Etats-Unis d’Amérique, c’est l’intégration" de la Turquie au sein de l'UE. "C’était la position du Président Bush, du Président Clinton, de tous les présidents américains".     

- "La mienne vous la connaissez : Ce n’est pas l’intégration dans l’Union Européenne. Mais j’ai proposé que nous réfléchissions, l’Europe, la Russie, la Turquie à la création d’un Espace Economique et de Sécurité en commun", a ajout Sarkozy rappelant son invitation de créer quelque chose de neuf et mieux adapté.


    Mais, "cela ne veut pas dire qu’il faut repousser la Turquie dans les ténèbres. La Turquie est un allié dans l’OTAN, (et) une Passerelle entre 2 Mondes, voilà quelle est la meilleure modalité. C’est cela dont nous avons parlé", revela-t-il. Si "nous avons une Différence sur les Modalités, nous n’avons pas une différence sur l’Objectif : Faire de la Turquie un élément de Pont entre l’Orient et l’Occident", Sarkozy assura Obama.

    - "Laissez-nous au moins une légère divergence sur un sujet, cela vous permettra de bien réfléchir pour les prochaines échéances", ajouta Sarkozy en réponse à un journaliste de l'opposition Socialiste qui avait soulevé la question de la Turquie, en la melant (comme un lobby turc notoirement essaie de faire pour exploiter la manipulation de quelques Arabes, la Civilisation Historique desquels fût pourtant detruite par l'ex-empire Ottoman-Turc) avec une question tout à fait différente : celle de la voile islamique (!), avec laquelle elle n'a rien à voir.

    - "Sur la Turquie, Monsieur, vous appartenez à un journal ...qui a appelé à voter, au moment de la présidentielle, pour mon adversaire.... Quel était votre argument à ce moment-là ? Vous disiez : « Attention, Nicolas Sarkozy va trop s’aligner sur les Etats-Unis d’Amérique », et je vois que deux ans après vous dites : « Ah, il y a un sujet sur lequel le Président Obama et le Président Sarkozy ne sont pas d’accord » Cela devrait vous rassurer, Monsieur" , réponda-t-il, en faisant sourire même le président américain, (et laissant entendre que trancher définitivemen la controverse sur la Turquie pourrait être au coeur de l' Elections Présidentielle  en France pour 2012 )
-------------------
    - "Ce que les Etats-Unis peuvent faire, c’est encourager ....TOUT PROCESSUS qui permettra à la Turquie d’être convaincue qu’elle a des amis, que ce soit la France, les Etats-Unis ou l’Europe", réponda Obama, apparamment n'excluant pas, a priori, le point de Sarkozy sur la création d'un espace commun d' économie et sécurité entre l' UE, la Turquie et la Russie (v. supra).

    "Les Etats-Unis ne sont pas membres de l’Union Européenne, nous ne pouvons pas dicter si un pays quelconque adhère ou n’adhère pas à l’UE"; Obama a admis, parlant de la "Turquie, (sur laquelle) le Président Sarkozy et moi nous sommes entretenus sur ce dossier avant".  "Maintenant le Président Sarkozy représente un Etat membre de l’Union Européenne et il a une position différente", opposée à démande turque d' entrée dans l'UE.    

 "La Turquie par contre est un allié de l’OTAN très important. ...La Turquie a fait connaître son intérêt à une intégration croissante avec l’Europe et nous (USA) encourageons cette attitude. J’ai souvent dit que l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne serait importante".     

"Mais, (en tout cas) je crois qu’il est important de noter que le Président Sarkozy appuie fortement le travail que la Turquie fait au sein de l’OTAN et je crois qu’il s’intéresse à une intégration économique plus intense avec la Turquie". (Ce qui pourrait se faire, justement, avec un "parténariat privilegié" adéquat et/ou l'idée de créer un espace commun EU - Turquie - Russie  : V. supra).     

sarko_obama_sml 

Est-ce que l'effort du Président de la France, soutenu par la chancelière Allemande et l'opinion publique de la plupart des Citoyens Européens la-dessus, de trouver un accord entre l' Europe et l' Amérique sur la Turquie, en proposant de sortir des chemins battus et créer du neuf, en etablissant "un Espace Commun d' Economie et Sécurité" (v. supra), suffira de calmer un lobby traditionaliste à quelques bureaucrates de Washington DC, datant dès l'époque de l' ex-"Guerre Froide", beaucoup plus ancien que le nouveau Président vénu de l' oxygen des "grands lacs" près de Quebec du Canada : Chicago, connu comme "la ville du vent" nouveau ?
-----------------------------------------------------------------------
Le Prémier Ministre Fillon appele à "faire vivre le Rève Européen"

------------------------------------------------------------------------  

 Seul l'avenir le dira. Mais, entre-temps, l' Europe ne peut plus attendre et perdre encore plus du temps et d'energie vitale sur la démande controversée de la Turquie, qui a notoirement menacé d'arrêter l'édification européenne dépuis 1999-2005 :

    Comme le Premier Ministre François Fillon a clairement dit, un peu plus tôt cette semaine, dans un discours éloquent sur les enjeux de l' Election Européenne de ce juin 2009 (V. résumé envoyé aux adhérents d'"EuroFora"),

fillon_400

    - "S' abstentir, c'est laisser à la Technocratie le pouvoir de dominer" la vie des Citoyens européens, qui devraient prendre l' Europe en branle le corps", et commencer d'agir par toutes les voies politiques démocratiques, prennant conscience que "l' Europe c'est Nous, (i.e. les Citoyens), et "Pas eux !" (i.e. les Technocrates), selon une image symbolique.

    - "Je me souviens de l' Europe obligée de faire Silence, (au Passé), quand "les Grands" décidaient de son sort", rappela Fillon.  "Je me souviens de l'Europe divisée, de l' Europe dominée" par d'autres, '"de l'Europe appauvrie""Je me souviens de Berlin occupé, muré, divisé comme un butin qu'on tire aux dès. Je me souviens du Silence de Varsovie. Je me souviens du Silence de Prague"..   

 - "Nous, les Européens, nous avons bien failli sortir de l' Histoire, et dévenir, pour du bon, les dès d'un jeu joué par d'autres".     

- "C'est pourquoi je ne peux pas concevoir une Europe qui ne serait pas Souveraine, une Europe qui ne serait pas Maitresse d'êlle-même", aujourd'hui et démain, martella-t-il. "Le Monde s'est habitué trop longtemps à une Europe faible, que l'on pouvait traiter avec condescendence".  

 - "Le moment est venu de rélever le défi : Le moment est vénu de montrer que, nous les Européens, avons décidé d'être débout, et d"être nous-mêmes".     

"Dépuis 2 ans (i.e. dès les Elections Présidentielles de 2007), avec Nicolas Sarkozy, nous avons oeuvrer pour relever notre Identité Nationale (de la France), dont nous sommes fiers. Et bien, l'' Identité Européenne mérite tout autant, elle qui prolonge les Génies de nos Nations".

goethe_shakespeare_400


    - "Je crois à la présence d'une Civilisation Européenne", déclara Fillon, largement applaudi par des milliers de personnes ayant entendu une série des Musiques entremelées characteristiques de differents pays européens, et des images lumineuses géantes avec des extraits symboliques de Goethe, de Victor Hugo, de Shakespeare, et d'autres auteurs italiens, espagnols etc celebres à travers l'histoire.

    - "L' Humanisme, la tolerance, la Liberté de la Conscience. La Solidarité. L' Etat de Droit. La confiance placée dans la Science, l' Innovation, le progrès. Toutes ces Valeurs, elles disent clairement où commence et où s'épanuit cette Europe" que nous voulons, observa-t-il.

    En harmonie avec les positions soutenues par le Président du Parlement Européen, eurodéputé allemand, Hans Gert Poettering, et la Chancelière allemande, Angie Merkel, sur la "Dignité Humaine" au coeur des "Valeurs de l' Europe" moderne. Ce qui fait qu'" avec un Elargissement sans fin", même vers la Turquie, c.a.d. "sans Frontières, l' Europe Politique, l' Europe des Valeurs et l' Identité européenne" ne peuvent pas exister, comme a dit aussi le Président francais, Nicolas Sarkozy, recemment à Berlin.

    Fait important : Cette observation de Fillon a été faite le jour-même que le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe à Strasbourg concluait une semaine de réunion semestrielle sur les Droits de l'Homme, qui a examiné un grand nombre d'affaires des pires Violations (pex. Tuéries scandaleusement non elucidées, Persecutions et privations arbitraires de Liberté, personnes portées "Disparues", Tortures et "traitements inhumains et degradants", Usurpations illégales des Maisons et Patrimoines privées de Réfugiés, etc., pour lesquelles la Cour Européenne a condamné la Turquie dans plusieurs jugements, dont on attend toujours l' application)...

    - "C'est pourquoi un Elargissement sans fin de l' Europe ne peu pas être un objectif en soi. Parce qu'il ne peut que diluer l' élan européen, et detruire l' Idéntité Européenne"

    -" Voilà pourquoi nous disons, très sereinement, que nous ne sommes pas favorables à l' adhésion de la Turquie dans l'UE", conclua le Premier Ministre de la France; largement applaudi par des gens qui soulevaient le drapeau européen.

people_400    

       "Ce n'est pas un Slogan de meetings. Ce n'est pas la marque une "Hostilité" au régard de cette grande Nation (i.e. la Turquie), qui doit être étroitement associée à l' UE", pex. par un partenariat priviliegié, ou une autre formule adaptée.

    - "Mais il lui faut des Frontères à l' Europe, il lui faut des Frontières stables, qui lui permettent de renforcer son Unité et son Identité", a-t-il expliqué.

    - "Alors, c'est au nom de cette Europe charnelle, que je m'engage avec vous. Mais, cette Europe-là, ne peut avancer qu' à une seule Condition : celle de l' Europe Politique".

    "Nous avons longtemps douté qu'elle soit possible : Aux années 1970, Henri Kissinger (le notoire ex- Secretaire d'Etat Américain aux affaires etrangères, consideré, à tort ou à raison, comme chef d'orchestre du renversement du Président Allende en Chili, de l' invasion militaire de la Turquie à Chypre, etc), disait, avec une ironie blaissante : - "Ah, l' Europe ? : Quel numero de Télephone ?..." Pendant les 6 mois de la présidence française de l'UE, (7-12/2008), Henri Kissinger n'aurait aucune difficulté de rejoindre l' Europe !", observa-t-il en suscitant des nouveaux applaudissements nourris.

people_400_02


    "J'au vu l' Europe Politique se dresser, et prendre ses responsabilités : L' Europe Politique c'est celle qui agit sans délai, et avant les Etats-Unis, pour stopper des faillites Bancaires qui s'enchaînent, qui nous auraint plongés dans une Depression pire que celles des années 1929. L' Europe Politique est celle qui, maintenant, doit mettre un fin à un Capitalisme Financier, qui a perdu sa boussole. L' Europe Politique est celle qui a réussi d'etablir le règles les plus ambitieuses au Monde dans la lutte contre le rechaufement Climatique. Samedi, nous celebrons l' anniversaire du debarquement de la Normandie, où nos amis Américains ont pris une part décisive à nôtre libération. Mais, en décembre 2009, à la Conference (Mondialle) de Copenhague, c'est nous les Européens, qui allons leur montrer le chemin vers cet avénir commun" pour la sauvegarde de l'Environement naturel. L' Europe Politique c'est celle qui, en août 2008, lorsque la Guerre faisait rase entre la Russie et la Géorgie, s'est interposée pour imposer la Paix. Et c'est elle qui doit, maintenant, se doter des moyens Militaires de se défendre par elle-même, pour elle-même", ajouta-t-il en évoquant clairement la création d'une Défense Européenn Autonome.

 

    "L' Europe Politique c'est celle qui doit bâtir des grands champions Industriels Européens, comme nous avons fait, auparavant, pour (l'avion) Airbus ou (la fusée) Ariadne. C'est celle qui doit exiger la Reciprocité dans les rlations Commerciale avec nos grands partenaires", sans Dumping Social ou Environmental, ni autre Concurrence Deloyale. "C'est celle qui doit se doter comme objectif d'être "le Continent de l'Esprit", réunissant les plus grandes Universités du Monde, en multipliant les Connexions, entre Scientifiques et étudiants."


    "Nous respecterons nos engagements, jusqu'au dernier", souligna le Premier Ministre de la France, peu après que les candidats-eurodéputés de la coalition Gouvernementale (UMP : Mouvement pour la Majorité Présidentielle) ont signé solennement, devant plusieurs milliers des Citoyens, une spectaculaire pancarte-géante avec "7 engagements" pour les Elections Européennes du 7 juin, auxquels figure aussi l'engagement de "s'opposer à l' adhésion de la Turquie dans l'UE".

     - "Parcque ce respet des engagements est une exigence si nous voulons rétablir la Confiance entre les Responsables Politiques et les Citoyens", conclua Fillon, la veille de ces Elections Européennes de juin 2009, après les Abstentions Majoritaires de 1999 et 2004, suivies de 3 "NON" à 3 Euro-Réferenda dépuis 2005, (dates auxquelles, quelques gouvernements du Passé, avaient donné le statut d'un "Candidat" et commencé des "Négotiationa d'adhésion" avec la Turquie, suivies d'un blocage sans précedent de l' édification européenne)..

20090604_212357_400

"Nore Europe n'est pas n' importe quelle Europe : L' UE Technocratique n'est pas la nôtre. ... L' UE sans Frontières n'est pas la notre. L' UE desincarnée n'est pas la notre". "Nous portons une idée de l'Europe" qui "n'est pas celle des Statistiques et des Bureaux(crates). L'Europe ce n'est pas qu'une Monnaie. Ce n'est pas qu'un Marché. économique".


- "L' Europe c'est d'abord une Culture. L'Europe c'est une Histoire", a-t-il dit, largement applaudi.

civilisation_400

       "L'Europe c'est une rencontre entre des Nations qui sont Millénaires et qui sont Brillantes. L'Europe c'est Paris. C''est Madrid. C'est Prague. C'est Londres. C'est Rome. C'est Varsovie. C'est Berlin. C'est Vienne. C'est Athènes : Quant on énonce ces Villes, alors on "sent" nos Héritages et nos Cultures entremelées qui circulent dans nos veines".

    - "Je suis Européen, parcque profondément Français, je sais ce que je dois aux influences de l' Atlantique et de la Méditerannée. J'aime ces Traditions qui offrent à chacun des nos Nations leur éclat. .. J'aime ses saveurs, ses paysages divers. Ils sont également miens, ou, plus précisement, je suis également fait d'eux. Je suis Européen, car, Français, j'aime l' Europe ouverte vers l' Amérique, vers l'Orient, vers l' Maghreb. J'aime les quais de Vénise, ceux d'Amsterdam. J'aime les quais de Thamise où sont vénues pendant des siècles s'amasser les richesses et les nouveautés du Monde. J'aime l' Europe curieuse. L'Europe qui rêve des lointains : L' Europe de Vasco de Gama, de Magelan. de Bougainville, de Charcot, de Monot... Cette Europe qui, aujourd'hui, s'élance vers l' Espace. Je suis Européen parce que Français, j'aime l' Europe qui prospère et qui invente. J'aime l' Europe des Trains à Grande Vitesse. J'aime l'Europe des Satellites et des Fusées. L'Europe de la Mode et des Atéliers d' Artistes. L'Europe des Grands Laboratoires, des Ingéniers. des Entrepreneurs, des Grands Architèctes, des Traditions Ouvrières. Comme rançais, j'aime l' Europe qui dit "NON" à la Tyrannie et qui se soulève à l'appel de la Liberté", a-t-il dit en

 
"Je me sens lié à ces femmes et ces hommes sans nom, qui ont levé la tête, et qui ont sécoué le joug sous lequel .. on les avait fait pliér", dit-il en évoquant pex.. la Révolution Française de 1789, le Siècle des Lumières, l'appel du Général de Gaulle contre l'Occupation NAZI, et les pires heures obscures qu'un  "Fascisme" ou "Communisme" devoyés, suivies de la Guerre Froide avaient plongé l'Europe au Passé.

"Ils sont des millions, ces Héros Anonymes de notre temps, que nous croisons sans le savoir dans nos rues et nos places. Et je ne peux pas concevoir l'Europe sans eux, et sans tous ceux qui poursuivent leur combat contre l'arbitraire et le fanatisme", ajouta Fillon. Faisant pex. rappeler un récent Film allémand, primé au Festival de Vénise, qui décrivait la vie d'un cadre à l'époque d'un régime oppressif, qui avait été chargé d'espioner la vie privée et familiale d'un couple soupçonné d'être dissidents politiques, mais, ému par leur honnêteté humaine et leur sacrifice pour sauver d'autres, a preferé risquer sa place et sa propre liberté pour les sauver, sans même qu'ils le sachent, condamné dépuis à faire un bas boulot d'anonyme perdu dans la foule..


"Quand je vois l'Europe moderne, je vois les résultats de l' Audace de ces hommes qui ont brisé les traditions de conflit et de violence. Je vois des nations soudées autour d'une monnaie unique et protectrice. Je vois 27 jeunesses appelées de grandir ensemble, sans défiance. Je vois 27 peoples unis, qui nous interdisent de jouer les blazés ou les indifférents".

Jettant "un régard lucide sur les errements de la construction européenne", Fillon a observé que "l' Europe n'a pas bésoin d'être idélisée pour être ce qu'elle est ; Cad. une aventure humaine, avec ses faiblesses et ses forces".

"Vous voulez que l' Europe agisse ? Fixez-lui des objectifs clairs. Vous voulez la Démocratie ? Agissez en Citoyens. Vous rédoutez la prétendue Bureaucratie des Bruxelles ? Alors renforcez, par votre Vote, les instances élues au Parlement Européen" qui sont chargés de la contrôler.

- "Si nous voulons faire vivre "le Rêve Européen", .. alors nous avons tous le dévoir de l' engagement", a-t-il conclu, appelant de "engager pour le drapeau tricolore et le drapeau étoilé, car ils symbolisent tous les deux la fierté de nôtre nation et la force de nôtre union".

flag_400


 

Polls

2009 EU Elections were won by Parties against Technocracy and Turkey's controversial EU bid, while the 1999-2004 Majority Abstention trend decelerated. What should be done in 2009-2014 ?

Resultate

SMF Recent Topics SA

Copyright (c) 2007-2009 EIW/SENAS - EuroFora.net. All rights reserved. ISSN 1969-6361.
Powered by Elxis - Open Source CMS.